Epicerie Sociale

L'alimentation est un angle d'approche direct de l'action sociale : le manque de nourriture est l'un des stigmates les plus visibles de la pauvreté dans la mesure où le repas est un symbole de convivialité et de partage. Dans nos sociétés d'abondance, le fait de ne pouvoir se nourrir ou de ne pouvoir nourrir sa famille est vécu comme une faillite, une humiliation. L'exclusion économique s'accompagne souvent d'isolement, de fragilité morale, ou de perte de confiance.


La contribution financière participe à la dignité des personnes et à la liberté de choix : le fait de payer, même un prix symbolique, les affranchit du sentiment d'être redevable et  permet de choisir ce dont elles ont envie, comme n'importe quel consommateur. La qualité et la variété des produits proposés contribuent à restaurer l'estime de soi. 

Un lieu dynamique de sociabilité et d'échanges. 

Ainsi l'offre alimentaire du service n'est que le prétexte d'une action solidaire plus vaste : le service est un lieu d'accueil, d'écoute et d'échanges, aidant les personnes à retrouver, ou à renforcer, l'estime d'elles-mêmes et l'envie de se tourner vers le monde extérieur. 

Un des principes fondamentaux des Epiceries Solidaires est de faire en sorte que la lutte contre l’exclusion alimentaire ne s’accompagne pas d’une forme d’assistanat. 

Demander de l’aide est une démarche difficile, souvent vécue comme une humiliation surtout sur le volet alimentaire, car cette demande traduit essentiellement une incapacité à se nourrir ou à nourrir les siens, ce qui est un geste essentiel de la vie. 

La durée d’accès à l’épicerie est en général de 6 mois, renouvelable.